"Le portage salarial a le vent en poupe !"

Le magazine Entreprendre d’octobre 2016 accorde une tribune à Hubert Camus, Président du PEPS. Extraits.

Sur la législation

La loi El Khomri a parachevé le processus de réglementation du portage salarial, qui consiste à introduire entre l’entreprise et son prestataire indépendant un tiers-employeur de façon à convertir les honoraires de ce dernier en salaire. Désormais, le dispositif dispose d’un cadre juridique clair, qui en pose les limites et définit les obligations de chacun.

Sur le portage salarial en France

Le statut du portage salarial existe depuis une vingtaine d’années en France. Le secteur représente aujourd’hui près de 700 M€ de chiffre d’affaires annuel, pour environ 200 sociétés porteuses et 70 000 consultants portés. Le portage salarial affiche une belle croissance de 20 % par an. La fin d’un flou réglementaire et le soutien désormais affiché des pouvoirs publics vont certainement donner un coup de fouet à la profession !

Sur les avantages du portage salarial

A l’avantageux statut de salarié, le portage ajoute une grande simplicité administrative. L’indépendant peut se concentrer sur son métier et la réalisation de ses missions. Par ailleurs, la société de portage propose fréquemment à ses consultants des services complémentaires (assistance juridique de fait, espace de coworking, accompagnement des débutants, networking…) qui leur apportent le lien, le soutien et les opportunités qui font parfois défaut à une activité en solitaire.

Source : entreprendre.fr
 

Partager sur...