Un nombre sans cesse croissant de directeurs de projet et de chefs de projet en informatique font le choix d’exercer leur activité en portage salarial. Nul hasard à cela : le statut est parfaitement adapté aux spécificités de la fonction. Explications.

Directeur de projet/Chef de projet en portage salarial

Le profil des directeurs de projet / chefs de projet : l’expérience en partage

Le directeur de projet ou le chef de projet réalise la coordination et le pilotage (fonctionnel, humain, financier, technique, administratif) de projets informatiques. C’est lui qui peut avoir la responsabilité de leur bon déroulement et de leur aboutissement, de l’analyse en amont à la livraison. Conception d’un schéma directeur, analyse fonctionnelle, maîtrise d’œuvre déléguée, déploiement d’un nouvel ERP, voire de solutions mélangeant des architectures (SaaS, ERP et développements spécifiques)… les missions qui lui sont confiées se caractérisent par une complexité sans cesse croissante.

Face à l’ampleur de la tâche, le directeur ou le chef de projet doit présenter un profil expérimenté, lui permettant de réaliser des missions très hétéroclites : analyse du portefeuille de programme, définition des moyens et objectifs, gestion administrative et suivi budgétaire, management des ressources projet, etc. Capable de disposer d’une vision globale de projets complexes, il sait également vulgariser des sujets techniques pour donner la possibilité aux membres de comités de pilotage de réaliser leurs arbitrages. Il fédère des acteurs variés et joue un rôle de véritable gestionnaire de contrats de prestation de service. Il met en adéquation les différentes composantes des projets de manière à offrir aux utilisateurs des produits cohérents, aussi bien du point de vue technique que juridique.

Le portage salarial : un statut adapté aux besoins des entreprises 

Malgré – mais aussi à cause de – l’importance de leur rôle, les directeurs de projet et chefs de projet sont extérieurs à l’entreprise. Cette indépendance, leur absence de lien hiérarchique, constitue dans les faits un atout décisif dans l’accomplissement de leur mission. Il leur permet d’agir de manière plus libre, d’être plus efficace – que ce soit par exemple pour définir la gouvernance de projet, y faire adhérer différents acteurs, harmoniser la définition des besoins de métier, choisir la clef de répartition entre ressources internes et ressources externes, etc. 

De leur côté, les entreprises n’ont besoin des compétences de ces professionnels expérimentés que pour des périodes limitées, et d’ailleurs, elles ne souhaitent pas assurer leurs revenus à long terme dans le cadre un emploi en CDI. Dès lors, le statut de salarié porté est parfaitement à la réalisation de prestations dans le cadre de missions à réaliser en une durée limitée. 

Le portage salarial : une liberté décisive 

– Travailler en toute autonomie

Le directeur ou le chef de projet porté dispose d’une pleine liberté dans l’exercice de sa mission. Libre d’organiser son temps de travail comme il le souhaite, c’est aussi lui qui choisit ses clients et ses missions, comme les modalités de réalisation de celles-ci. De même, à tout moment, le salarié porté est libre de quitter la société de portage salarial, tout en gardant la propriété de sa clientèle. 

– Disposer de tout son temps pour se consacrer à son activité

La société de portage salariale soulage le directeur ou chef de projet porté de nombreuses contraintes administratives : multiples déclarations auprès d’organismes publics, comptabilité, facturation, etc. L’ensemble de ces impératifs, et en particulier les relances des clients pour veiller au versement des factures, sont pris en charge directement par la société. Le résultat ? Le salarié porté a la possibilité de, non seulement, se consacrer entièrement à sa mission souvent très chronophage, mais aussi de développer son activité à plus long terme. 

Le portage salarial : une précieuse sécurité

En signant avec la société de portage un contrat à durée indéterminée ou déterminée, le directeur ou chef de projet bénéficie de tous les avantages liés au salariat :
– sécurité sociale
– responsabilité civile
– mutuelle
– retraite
– congés payés, etc. 

De même, il s’acquitte de cotisations qui lui permettent de faire prévaloir ses droits au chômage entre deux missions et il est couvert par une assurance Responsabilité Civile Professionnelle. 

Chaque mois, la société de portage lui verse une rémunération, déterminée en amont en fonction des prévisions de facturation à ses clients. Sous conditions, il peut même bénéficier d’une avance sur salaire qui varie du minimum requis par la convention collective du Syntec jusqu’à 100% du salaire.

Nos offres sur Job on Board

La formation : un plus décisif

Le directeur de projet ou chef de projet informatique prend en charge des projets complexes, qui impliquent une réelle capacité à perfectionner sans cesse son expertise. Pour se tenir à la pointe des connaissances dans son domaine, la meilleure solution est la formation. Or celle-ci constitue une autre valeur ajoutée forte du portage salarial : en regroupant les besoins au niveau de l’ensemble des adhérents, certaines sociétés de portage donnent la possibilité de bénéficier de conditions avantageuses de financement.

Une question ? Nous vous rappelons au plus vite