Spécialisé dans la gestion et l’analyse des mégadonnées, le Data Scientist est devenu en quelques années un acteur incontournable pour toute grande entreprise, quelle que soit son secteur d’activité. Afin de conserver leur indépendance tout en bénéficiant d’une précieuse sécurité, nombre de ces Data Scientists interviennent auprès de leur client avec le statut de salarié porté. Explications.

Data scientist en portage salarial

Data Scientist, l’un des métiers les plus recherchés de notre époque

Désignée dès 2012 par la Harvard Business Review « métier le plus sexy du XXIe siècle », la profession de Data Scientist, littéralement « scientifique des données », connaît un succès sans cesse croissant depuis une décennie. A la croisée de l’informatique, des statistiques et de l’informatique, ces spécialistes s’attaquent à un défi aux énormes enjeux : créer de la connaissance à partir de la quantité quasi-infinie d’informations disponibles. 

Pour collecter et exploiter des quantités massives de données, le Data Scientist se fonde sur de multiples sources disponibles en interne (en provenance du CRM de l’entreprise par exemple) comme en externe. Mais son rôle va plus loin : c’est lui qui analyse, puis rend intelligible les résultats obtenus, de manière à ce que la direction de l’entreprise puisse en tirer profit. Cette capacité à donner du sens et à vulgariser des contenus aussi volumineux que complexes est au cœur de son activité.  

Véritable expert de l’IT, le consultant Data Scientist maîtrise notamment :
– les techniques de Data Mining
– les outils statistiques et la mise en place d’algorithmes
– différents langages de programmation
– la gestion de base de données 

La demande a évolué. S’il y a encore quelques années, les Data Scientist étaient surtout recherchés par des secteurs spécifiques de pointe (finance de marché et industrie pharmaceutique notamment), ce n’est plus le cas aujourd’hui. Banque, assurance, audit, conseil, grande distribution, commerce, groupes industriels : aucun domaine ne peut faire l’impasse sur leur expertise.

 

Nos offres sur Job on Board

 

Des experts au profil varié

De nombreuses voies mènent aujourd’hui à la Data Science. Si ces experts ont tous pour point commun de posséder un important bagage technique en informatique, ils sont dans la pratique issus de spécialités variées : ingénierie, développement informatique, mathématique, physique, statistique, etc. A ces compétences de base, sont souvent associées diverses connaissances marketing (commerce, fidélisation des clients, marché, etc.). Alors que la première génération de Data Scientists s’est formée sur le tas, un nombre croissant d’entre eux est issu des formations toujours plus nombreuses qui, en France comme ailleurs, proposent désormais des spécialisations Big Data.

Data scientist en portage salarial : liberté et sécurité au quotidien

L’activité en portage salarial repose sur la mise en place d’une relation tripartie entre le travailleur indépendant (en l’occurrence le Data Scientist), une société de portage et une entreprise cliente. 

Condition préalable à la réalisation de toute mission : la signature d’un contrat de travail (en CDI ou CDD), liant le consultant à l’entreprise de portage salarial. Ainsi, le Data Scientist devient salarié et bénéficie de la protection sociale liée à ce statut. En contrepartie, une partie de son chiffre d’affaires est reversée à l’entreprise de portage, sous la forme de frais de gestion.  C’est en revanche un contrat commercial qui lie la société de portage salarial à l’entreprise cliente, dans les conditions négociées par le consultant. 

– Choisir ses clients et négocier les conditions de réalisation de sa mission

Comme tout travailleur indépendant, le Data Scientist en portage salarial doit trouver ses missions, puis négocier avec son futur client sa rémunération comme les modalités de réalisation.

– Être rétribué par un salaire mensuel  

Dans le cadre du contrat de travail qui le lie au consultant, la société de portage verse chaque mois à celui-ci un salaire. Celui-ci est déterminé au regard du montant facturé à l’entreprise cliente. 

– Bénéficier des avantages sociaux liés au salariat

Assurance chômage, cotisations retraite, congés payés, droits à la formation… comme n’importe quel salarié, le Data Scientist qui exerce en portage salarial bénéficie de nombreux avantages sociaux.

– Se libérer des contraintes administratives

En s’appuyant sur les éléments transmis par le consultant, la société de portage prend en charge la facturation de la mission, mais également deux obligations particulièrement chronophages : le recouvrement des factures et le suivi de la comptabilité. C’est également l’entreprise de portage qui s’acquitte de l’ensemble des formalités administratives (droits sociaux, impôts sur les sociétés, etc.) et qui, en amont, rédige le contrat commercial nécessaire à l’activité.

 

La société de portage, un levier précieux

Au-delà de la prise en charge des obligations administratives, l’entreprise de portage salarial joue un rôle d’appui, de conseiller référant qui peut apporter au Data Scientist porté de nombreux conseils sur la réalisation de son projet ou le développement de son activité. En négociant en amont des prix et en mobilisant son réseau d’expert, elle peut aussi lui permettre d’accéder à des formations et des ateliers.