Stratégie de recette, cahiers de tests, analyse des résultats, gestion des anomalies... l’expertise des consultants homologateur est aujourd’hui indispensable dans de nombreux domaines. Découvrez pourquoi beaucoup de ces experts se tourne vers le portage salarial.

Homologateur en portage salarial

L’homologateur : une expertise précieuse

Spécialiste du traitement de l’information, l’homologateur (ou l’homologatrice) se charge en amont de réaliser la collecte des données qui sont indispensables à la constitution de dossiers d’homologation. C’est ensuite lui qui rédige et suit les dossiers afin d’obtenir de nouvelles autorisations ou gérer celles pré-éxistantes – un travail complexe, qui implique notamment de vérifier le respect des multiples règles nationales et européennes. A cette fin, il opère une veille permanente de la réglementation, mais également de la concurrence et des technologies de sa gamme de produits. 

Mais le rôle de l’homologateur ne s’arrête pas là. Au cœur de sa mission : les stratégies de recettes globales des différents projets sur lesquels il est amené à travailler. Dans le secteur bancaire par exemple, le consultant gérera la stratégie d’homologation bancaire et sera garant des plannings et coûts. C’est lui qui s’assure qu’elle répond efficacement aux objectifs des projets et aux attentes utilisateurs. Il coordonne les travaux de conception et de réalisations des tests d’homologation, et rédige ou supervise l’élaboration des cahiers de recette.

Sur certains projets, le consultant homologateur peut aussi être amené à animer une équipe. Dans ce cas, pendant la phase de recette notamment, plusieurs homologateurs contrôleront le bon comportement des processus et applications, et contribueront à l’analyse des anomalies identifiées.

Nos offres sur Job on Board

L’homologateur et les TIC

Face à la complexité sans cesse croissante des TIC (Technologie de l’Information et de la Communication), les entreprises font de plus en plus appel aux compétences de consultants qualification-homologation. La survenance d’un problème peut en effet avoir un impact sur la gestion de l’entreprise, comme sur ses relations avec les clients et sur son image. Pour éviter ce type de difficultés, l’homologateur réalise en amont des tests pour limiter ces impacts, en utilisant divers outils de gestion du cycle de vie d’un logiciel (par exemple ALM – Application Lifecycle Management). 

Consultant homologateur en portage salarial : un professionnel pleinement indépendant 

Pourquoi un grand nombre de consultants opte pour le portage salarial ? L’une des principales raisons de ce succès réside dans l’indépendance garantie par le statut. Comme n’importe quel freelance ou chef d’entreprise, le consultant homologateur exerce ainsi leur activité en totale autonomie. Cette liberté commence par le choix des missions qu’il souhaite réaliser. En fonction de son expertise, il détermine la manière dont il mène à bien son projet. En lien direct avec ses clients, il se charge de négocier directement avec eux ses honoraires, au regard notamment de son niveau de compétences et des responsabilités qui lui sont confiées. De la manière, l’homologateur porté choisit lui-même – en lien évidemment avec son client – ses horaires et son lieu d’activité.

Consultant homologateur en portage salarial : un indépendant qui bénéficie d’une réelle sécurité

Mais si le portage salarial est une solution si appréciée, c’est parce le statut garantit non seulement l’indépendance, mais aussi la sécurité dans l’exercice de l’activité. En effet, le portage salarial prend la forme d’une relation contractuelle tripartite dans laquelle un salarié porté ayant un contrat de travail avec une entreprise de portage effectue une prestation pour le compte de sociétés clientes. Comme tout salarié, l’homologateur porté s’acquitte de cotisations salariales et, à ce titre, bénéficie des avantages suivant : – assurance chômage en cas d’arrêt de son activité
– cotisation au régime général de retraite
– couverture en cas de maladie à travers une mutuelle complémentaire d’entreprise pour couvrir ses dépenses de santé
– assurance responsabilité civile
– prévoyance pour prévenir les risques potentiels liés aux déplacements professionnels, etc.

Une rémunération mensuelle

Autre atout non-négligeable du statut : le consultant est rémunéré dès le premier mois travaillé et ce, indépendamment du règlement de la facture par l’entreprise cliente à l’entreprise de portage salarial.

Consultant homologateur en portage salarial : un accompagnement au quotidien

Dès la phase de démarrage, le portage salarial se caractérise par sa simplicité : le statut ne nécessite de créer aucune structure juridique particulière, l’activité indépendante peut commencer dès la signature de la première mission. 

Plus encore, dans la durée, faire le choix d’exercer comme salarié porté s’avère un moyen d’échapper aux nombreuses démarches administratives qui caractérisent généralement l’activité indépendante. Il revient en effet à la société de portage salarial de prendre en charge la facturation et la déclaration des charges liées à l’activité du professionnel. 

Mais le soutien apporté par la société de portage prend également d’autres formes. Le consultant peut notamment bénéficier du vaste réseau de professionnels de la société de portage. De même, il peut accéder au parcours de formation proposé par l’entreprise. Autant d’aides précieuses qui peuvent être mises à profit pour développer l’activité. 

Une question ? Nous vous rappelons au plus vite